28lassie*

J'ai rêvé que je coupais la tête d'Hélène avec une scie.

Elle était allongée à terre, sur le dos, et moi, à genoux à ses côtés, je choisissais soigneusement l'endroit le plus large de la jonction entre le menton et le cou, cou qu'elle avait fort épais, ce qui prouve qu'il s'agit bien d'un rêve parce que son cou, dans la vraie vie, présente la gracilité de celui d'une jeune vergogne. Une fois l'emplacement choisi, je me mettais à scier consciencieusement, en lui demandant de temps en temps si ça faisait mal et si elle se sentait morte. Elle répondait invariablement que non, alors je lui certifiais que ce dernier état n'allait pas tarder à se manifester, et en effet, ses paroles adoptaient une police de plus en plus petite et de plus en plus rouge, pour finalement, éclater dans un plop infinitésimal ; à cet instant, elle me faisait savoir qu'elle pensait être devenue morte.

Tout cela était très consensuel et très convivial .

*Oui, je sais, c'est facile, mais bon, c'est vendredi.