22 décembre 2009

"Extérieur, nuit". Vous aimez.

A bout de souffle, Stranger than paradise, La mariée était en noir, Le dernier tango à Paris, Extérieur, nuit.  La vulnérabilité des hommes face au mystère féminin, ici, prenant chair dans cette petite butch, dirait-on aujourd'hui, cette fille compacte comme une arme, douce comme un tigre. Cora, post punk, en 79, déjà, déconstruisant les shémas du patriarcat, du machisme, brouillant les genres. Les Cora de maintenant sont de plus en plus nombreuses, ni putes, ni soumises, putes et mutantes. Cora, Carmen, Loulou. Cora traverse le... [Lire la suite]
Posté par Verinok à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2008

No country for old men.

En français : There will be blood. (Je crois que les gens qui font les titres devaient bosser sur les deux films en même temps et qu’ils se sont plantés, comme on intervertit les étiquettes sur les poignets des bébés. Enfin bref.) Prenez un film de genre, genre, un cave ordinaire tombe par hasard sur un magot disputé par une bande de mexicains et un tueur psychopathe. De genre, donc. Plongez le scénariste dans l’acide, puis mettez-lui un collier et baladez-le à hauteur de chien dans la réalité. (La réalité est ce qui... [Lire la suite]
Posté par Verinok à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]