01 octobre 2005

Et alors quoi ?

On n'a plus le droit de faire une grasse matinée de deux mois ?
Posté par Verinok à 10:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 juillet 2005

Pourquoi ils viennent

Posté par Verinok à 17:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 juin 2005

Les chats les plus sexy du monde

Ca, c'est du keupon. Un hamour. J"adore son air vraiment fââché (il y a de quoi). et je remets la dernière, juste pour le plaisir :
Posté par Verinok à 21:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juin 2005

Les fausses contrepèteries.

Ceci est une coupe lion. Un toilettage chic, très en vogue aux US. Les caniches ne sont plus seuls à souffrir du ridicule. Regardez-moi ces petits seins à l'air. C'est tragique. Bon, les fausses contrepèteries, on disait. Celles qu'on cherche pendant des heures : "Le marin chenu passe le pont du Gard" Elle est bien, hein ? ou alors : "la canicule agite la rampe ". "Quand le grand ladre plisse le front, on prie à la messe". "Le fripon mouille le banc de la crémière " ... [Lire la suite]
Posté par Verinok à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2005

Yz et Véronique et le baiser sur la bouche.

Yz dit :  j'aime bien voir des gens s'embrasser sur la bouche dans la rue. ils ont l'air vulnérables et giguenards à la fois Je dis :  Ca dépend lesquels Yz dit :  c'est à dire ? Je dis :  Des garçons ? Yz dit :  garcons filles ou filles et garcons Yz dit :  mais c'est aussi choquant hétéro qu'homo, je veux dire choquant enfin singulier Je dis :  Tu trouves ? Yz dit :  ... [Lire la suite]
Posté par Verinok à 13:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 juin 2005

Le rêve du pirate.

Je me retrouvais sur une plage. Là, il y avait un drole de type, sur un char à voiles, qui ressemblait a Luis Mariano. Il me disait, en poussant des grands rires de traitre de cinema muet, que je pouvais venir faire une croisière avec lui. Il me demandait de choisir le drapeau qui flotterait au dessus de notre embarcation. Il avait une série de drapeaux qui pouvaient se replier ou se deplier comme les lames d'un couteau suisse. Je choisissais le drapeau noir, mais ça semblait le navrer parce que c'était le seul qui n'avait pas de... [Lire la suite]
Posté par Verinok à 11:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 mai 2005

Cannes, 6ème, 7ème, 8ème, 9ème jour, etc.

Je sais, je sais, j'ai beaucoup de jours de retard maintenant. Mais je voudrais vous y voir. Se lever vers 6 heures et demi pour être à peu près sûre d'entrer à la séance de 8h30. Filer ensuite au stand, faire la queue une demi heure pour essayer d'avoir les places pour les séances du soir. Essuyer patiemment une leçon de morale parce qu'on n'est pas venue assez tôt et que, bon, on est bien gentil de vous donner la place mais qu'il est bien entendu que c'est la dernière fois que ça se produit. Retourner faire la queue pour le film... [Lire la suite]
Posté par Verinok à 18:57 - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 mai 2005

Cannes, 5ème jour (j'ai un jour de retard, je sais)

(Jérôme, on t'a reconnu.) Ta ta taaaa ta ta ta taaaaa ta tatata taaaaa ta tatata taaaaaaaa ta ta ta TAAAAAAAA
Posté par Verinok à 22:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 mai 2005

Cannes, 4ème jour.

Bon, je voulais quand-même revenir sur cette histoire de plans fixes sur "last days" de Gus Van Sant (quand je vous dis que je suis crevée. Atom Egoyan a fait le film que j'ai vu juste avant :"Where the truth lies" et que j'ai beaucoup aimé, pas seulement parce qu'on y voit une Alice au pays des merveilles en porte-jarretelles) et aussi pour que JLC ne dise pas que je dénigre sans raison et pour le plaisir. Quoique. Il y avait au tout début de "Elephant" un merveilleux plan fixe où les personnges... [Lire la suite]
Posté par Verinok à 18:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 mai 2005

Cannes, 3ème jour.

Photo du jour : Désolée, pas de photo, on m'a confisqué l'appareil à l'entrée de la salle. Sinon : Le Woody Allen est un excellent premier film. On attend le second avec impatience. Sinon : Gus devrait arrêter de filmer des blonds qui marchent de dos. Au moins dans Elephant, c'étaient des blonds à cheveux propres. (Cf) Et il a presque réinventé le diaporama, avec un plan fixe de 5 minutes, portable en main. Je pense que le film fait des efforts pour être aussi insupportable qu'un concert de Nirvana. Si on ne peut plus... [Lire la suite]
Posté par Verinok à 22:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]